Description

Produit de la scène londonienne de la fin des années 1980, l’Acid Jazz est un croisement entre jazz hard bop, funk et hip hop. 

Son rythme marqué, à grand renfort de percussions, en fait une musique vivante qui ne va pas sans rappeler le jazz afro-cubain, mais son groove puissant l’associe par ailleurs au funk, au hip hop et à la dance music.

C’est en 1988 que le terme est apparu, à la fois pour désigner un label et une série de compilations de jazz-funk des années 1980, qu’on appelait alors le « rare groove ».

De nombreux groupes estampillés Acid Jazz sont apparus jusqu’au début des années 90. Certains se distinguent par leurs performances live (Stereo MC’s, James Taylor Quartet, the Brand New Heavies, Groove Collective, Me’shell, Galliano, ou Jamiroquai), d’autres enregistrent exclusivement en studio (Palm Skin Productions, Mondo Grosso, Outside, ou United Future Organization).


C’est le producteur et DJ londonien Gilles Peterson qui aurait inventé le terme « Acid jazz » à la fin des années 1980 (en créant son label « Acid Jazz Records »)


DJ londonien Gilles Peterson
Publicités